NL & Associés
Nous recrutons !
01 40 23 95 25

Les Fonds Euros : sécuritaires mais peu pertinents

par Thomas NAULIER, le 25 janvier 2021

Un fonds euros est un des supports d’investissements spécifique aux contrats d’assurance-vie, investissement préféré des français. La caractéristique principale d’un fonds euros est qu’il est majoritairement constitué d’obligations souveraines ou d’entreprises. Légalement, la proportion d’obligations doit représenter, au minimum, 80% du portefeuille. La proportion restante peut concerner des actions, ce qui permet d’augmenter le rendement de l’investissement.

Malgré la présence d’actions au sein du portefeuille, actif qui peut présenter un risque, l’avantage majeur d’un fonds euros est son aspect sécuritaire. En effet, un fonds euro présente une garantie de capital, déduction faite des frais de gestion éventuels. En d’autres termes, le rendement le plus faible possible d’un fonds euros est de 0,00% : ce type d’investissement ne présente jamais un rendement négatif. En cas de rendement négatif, c’est l’assureur qui assume les pertes.
En plus de cette garantie de capital sur l’investissement initial, la popularité du fonds euros nait aussi de l’effet cliquet. Simplement, les intérêts annuels générés par le fonds investi sont eux aussi garantis. Par exemple, sur un investissement de 100 000€, si à la fin de l’année N vous avez un solde de 101 000 €, ces 1 000€ de gains seront eux aussi garantis et s’ajouteront s’ajouter à votre investissement pour générer des intérêts.

Pour 2020, les rendements des fonds euros devraient s’établir entre 1% et 1,65% avec un potentiel plancher de 0,5% à 0,7% pour les 3 prochaines années. Si l’on traduit ces données autrement : il faudrait 72 ans pour doubler son capital.

 

Cette baisse de rendement n’est pas symptomatique de la crise sanitaire actuelle. En effet, cette tendance est présente depuis une dizaine d’années en raison d’une baisse des taux obligataires. On comprend aisément la corrélation entre le taux obligataire et le rendement des fonds euros puisque ces derniers sont majoritairement composés d’obligations.

Cependant, il est vrai que la crise a tout de même eu un impact, notamment sur les fonds collectés. Selon la FFA (Fédération Française de l’Assurance), la récolte sur les six premiers mois de l’année 2020 était négative à hauteur de 4,7 milliards, alors qu’à titre de comparaison, sur la même période, en 2019 le bilan était positif de 15 milliards.

À titre d’exemple, si nous prenons en compte l’inflation réelle de 0,5% en 2020, et qu’on prend les moyennes des bornes de potentiels rendements, soit un plancher à 0,6% et un plafond à 1,32%, nous obtenons un rendement net déflaté de 0,1% (plancher) et de 0,82% (plafond).

Article rédigé par Thomas ALVAREZ sous la supervision de THOMAS NAULIER

© 2019 -
2021
 NL & Associés - YUJO | EDGINEERING EWS | KOSMOGRAPH03
Je souhaite être rappelé par un consultant
NL & Associés Top